Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  




 
Présentation | Règlementation | Conseils de Pro | Enfants | Se préparer | S'équiper | S'informer | Jargon | Portrait | Technique | Boutique Canyon | Topos

 


Se préparer au canyoning


L
e canyonisme pourrait apparaître comme une activité assez peu sportive, en comparaison d'autres activités de montagne comme l'alpinisme, l'escalade ou la spéléologie, et facile techniquement. Il est vrai qu'un certain nombre de descentes ne demandent ni résistance particulière, ni force musculaire d'athlète et ni technique très complexe. Il s'agit de canyons très courts, à la topographie peu chaotique et sans réelles verticales. D'autres engagent des qualités sportives importantes, directement dictées par la topographie et les conditions climatiques et aquatiques qui s'y rattachent, et une expérience et une maîtrise des techniques de l'activité.

Se préparer pour la descente de canyon revêt donc plusieurs aspects.

LA PREPARATION PHYSIQUE :
Une majorité de canyons ne sont accessibles qu'à pied, parfois après plusieurs heures. Le canyon lui-même est un lieu de déplacement plein d'embûches. Il est donc important d'acquérir la résistance nécessaire à vos projets et le "pied montagnard" :
1. On peut en guise de test ou d'entraînement effectuer des randonnées sur sentier (minimum 3h de marche et/ou 500m de dénivelée).
2. On peut aussi effectuer des parcours hors sentier dans des rochers faciles en cherchant des passages qui demandent l'usage des mains pour assurer sa sécurité. Marcher sur des talus herbeux est aussi une certaine approche du caractère glissant des berges d'un canyon.



LA PREPARATION ENERGETIQUE :

Le canyonisme demande une dépense énergétique importante car s'accumulent sur l'organisme les effets du froid, de la soif et des efforts.
Il est donc conseillé de surveiller sa nourriture :
1. Dans les heures et la journée qui précèdent manger plus particulièrement des glucides lents est une bonne chose.
2. Avant le départ du canyon une nourriture mêlant glucides lents et sucres rapides permet d'éviter les coups de barre.
3. Pendant le canyon une nourriture ou une boisson apportant des sucres rapides est très bien assimilé. Dans un canyon long (dépassant 3 h) il faut ajouter des glucides lents.

Il est important de s'hydrater préventivement et pendant l'effort. Contrairement à ce que l'on peut penser le canyon est un milieu où l'on se déshydrate assez facilement, il est donc conseillé de préparer à boire dans une gourde ou mieux, d'emporter une gourde isothermique (incassable !) pleine de boisson chaude.

Henri VINCENS   

 
Présentation | Règlementation | Conseils de Pro | Enfants | Se préparer | S'équiper | S'informer | Jargon | Portrait | Technique | Boutique Canyon | Topos

 

Consultez nos autres guides pratiques...

ETE   HIVER
Randonnée Via Ferrata Ski alpin
VTT Voile / Funboard Ski de fond
Alpinisme Rafting Raquettes
Escalade Canoë Kayak Ski de rando
Canyoning Parachutisme Cascades de glace
Nage en eaux vives Parapente  Snowboard
Course d'orientation Pêche  
Spéléologie Randonnée animaux  

 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com