Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  





  Recherche 'La nature dans tous ses états' : 32 Sites trouvés.

Réponses de 6 à 10

 6 : La Salle de Bal des Demoiselles Coiffées (Théus (visite, carte))
Ces colonnes naturelles sont dues à l'action érosive des eaux pluviales sur un terrain argileux en pente. Des grosses pierres sont restées au sommet servant de protection au sol qu'elles recouvraient et ce durant des millénaires.

 7 : La Réserve de nature du Val d'Escreins (Vars (visite, carte))
Créée en 1964, le réserve naturelle du val d'Escreins a contribué au rééquilibrage du milieu naturel de la commune de Vars dont la majeure partie du territoire est vouée à l'exploitation du ski.
>> En savoir plus....

 8 : Le Canal des Herbeys (Chauffayer (visite, carte))
En 1754, Pierre-Jacques du Port de Pontcharra, seigneur des Herbeys, de Saint-Jacques et d'Aubessagne (Chauffayer), proposa de créer un canal destiné à irriguer le plateau d'Aubessagne, en captant l'eau du Drac mais en vain…
>> En savoir plus....

 9 : La Font-Vineuse (Saint-Pierre d'Argençon (visite, carte))
Au siècle dernier, la fontaine dit "Font Vineuse" de Saint-Pierre d'Argençon, connut un vif succès en tant que Merveille du Dauphiné. En effet, cette source d'eau minérale était considérée par certains historiens comme étant l'une des "7 Merveilles du Dauphiné". "L'eau de la source de la Font-Vineuse est une eau minérale spécifique contre les fièvres, les obstructions et les rhumatismes. La saveur acidulée qu'elle contracte en passant sur des lits de matières ferrugineuses –schistes oxfordiens- lui donnent un goût légèrement vineux. C'est une qualité qu'elle partage avec toutes les sources de ce genre, ce qui ne l'élève pas même aux honneurs du vin de Surène et de Brie" disait d'elle J.-B. Salgues en 1811. En 1731, M. Lancelot ajoutait qu'Ovide attribuait la même qualité à la rivière Linceste en Macédoine et à une autre de l'Ile de Naxos, tandis que le Baron de Ladoucette écrivait : "Près de Saint-Pierre d'Argençon, il y avait des eaux ferrugineuses bonnes pour les embarras gastriques. On lui trouvait un certain goût en rapport avec celui du vin. On dit aussi que le seigneur du lieu avait fait bâtir une chapelle près de cette fontaine, où ceux qui avaient été miraculeusement guéris venaient vendre leurs actions de grâces". Au siècle dernier, la fontaine dit "Font Vineuse" de Saint-Pierre d'Argençon, connut un vif succès en tant que Merveille du Dauphiné. En effet, cette source d'eau minérale avait eu ses heures de gloire au début du XX ème siècle en raison de ses propriétés . Elle était considérée par certains historiens comme étant l'une des "7 Merveilles du Dauphiné", sorte de regroupement de sites pittoresques de la région (Isère notamment), à l'image des fameuses "Merveilles du monde". Les 7 sites retenus (10 pour d'autres historiens), furent en priorité dans l'Isère : la Fontaine Ardente, la Tour sans Venin, le Mont Aiguille ou Inaccessible, les Cuves de Sassenage, les Pierres Ophtalmiques de Sassenage, la Manne de Briançon mais aussi les grottes de Notre-Dame de La Balme, puis -en annexe- le Pré qui Tremble de Pelleautier (près de Gap), la Font Vineuse de Saint-Pierre d'Argençon et le ruisseau de Barberon. Du point de vue productif, l’exploitation démarra en 1910/1912, l'usine tira à son apogée de la source été comme hiver, 1800 litres à l'heure, soit une production annuelle de 13 millions de litres, que l'on mettait sous verre après avoir lavé les bouteilles à l'eau filtrée, bouteilles bouchées, capsulées puis expédiées. L’exploitation industrielle s’acheva dans les années 70. Aujourd’hui , l’eau est régulièrement prélevée et analysée. Située sur la D 993 entre le village de La Beaume et Saint-Pierre d'Argençon, La Font Vineuse est aujourd'hui une vaste bâtisse au milieu d’une propriété de 5 hectares en propriété privée. Là, l'eau minérale si célèbre jadis y coule encore pour le plaisir gustatif du visiteur (demander le cas échéant, une autorisation de visite des lieux aux propriétaires, en raison notamment d'un manque de sécurité –forte présence de gaz carbonique- et du caractère privé de l'édifice), qui pourra l'apprécier en la faisant couler par un robinet. Une eau exceptionnelle dont la mythologie dit que c'est l'amour du dieu Bacchus pour la nymphe Anorrhoe, qui la changea en fontaine vineuse au moment où il se croyait certain de son triomphe.
>> En savoir plus....

 10 : le bocage du Champsaur (Chabottes (visite, carte))
La présence d'un véritable bocage dans la vallée du Champsaur qui s'étend quasiment de Chabottes à Chauffayer demeure une particularité paysagère unique pour une région de montagne.
>> En savoir plus....


Pages : précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 suivante
 

Une région particulière vous intéresse ?




 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com