Eglise des Cordeliers - Briançon :: Alpes Guide - Les Hautes-Alpes
 
Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  




   
   
  Eglise des Cordeliers
Commune de Briançon

En partenariat avec : CAUE des Hautes-Alpes




 La confrérie des Cordeliers (Franciscains) s'installa à Briançon à partir de 1388, exerçant par la suite une certaine influence sur la vie des habitants de la cité. On peut admirer à l'intérieur de l'église des Cordeliers de très belles fresques d'inspiration italienne du XVe siècle.

Sans doute (avec la Collégiale Notre-Dame), l'édifice religieux majeur de la ville et probablement le plus ancien avec ses peintures murales religieuses du XVe siècle. Implantée au quartier de Roche. la construction de cette église fut autorisée en 1378 par le Pape Clément VII. Il fallut attendre 1391 pou, la voir achevée et placée sous la responsabilité de l'Ordre des Cordeliers (Franciscains). Un ordre à la tête de multiples confréries, très influent dans la vie religieuse Briançonnaise (installé dans la région pour affirmer la présence de l'église catholique face à l'hérésie vaudoise). A l'origine, l'ensemble regroupait de vastes bâtiments conventuels : une église avec deux chapelles latérales, un cimetière, des jardins, une grange. l'église fut paroissiale de 1692 à 1718, avant dette remplacée par la Collégiale. Parallèlement à la présence d'une communauté religieuse réduite, le couvent des Cordeliers fut décrété Bien National à la révolution, magasin d'artillerie puis transformé en hôpital militaire. Reconstruit à cet usage eu 1821, les bâtiments conventuels furent rasés au XIXe siècle. Seule l'église a été conservée et réaménagée. Derrière une façade ouverte par un portait en plein cintre, surmonté notamment dune frise de festons, s'ouvre une nef à quatre travées voûtées sur croisées d ogives, un choeur et trois chapelles latérales. On ne peut qu'être admiratif devant la richesse des peintures murales qui figurent dans ce bâtiment. On y retrouve ici et là l'Annonciation (sur l'arc triomphal de la nef), Adam et Eve encadrant l'arbre de la connaissance, le couronnement de la vierge, les évangélistes et leurs symboles etc.. Un bel ensemble, remarquable par ses détails et ses couleurs.

 Ouverture de l'édifice en saison uniquement. Renseignements auprès de l'Office de Tourisme ou auprès des services du Patrimoine, Porte de Pignerol.
 

 

 


 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com