Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  




 
Présentation | Règlementation | Conseils de Pro | Enfants | Se préparer | S'équiper | S'informer | Jargon | Portrait | Technique

 


Portrait de Pro de la spéléo


Créé en 1960, le Spéléo-Club de Gap a toujours été particulièrement dynamique. Si le caractère même de son activité le rend discret, les différentes équipes qui l'ont animé collectionnent les palmarès d'une spéléo de haut niveau. Nos anciens atteindrons la côte -960 mètres dans le chourum des Aiguilles, aujourd'hui encore le plus profond du département. Depuis trois ans, c'est au niveau international que les membres du club pratiquent la spéléo avec des expéditions prestigieuses et des records du monde : Gouffre de Padirac (Lot), Gouffres de la Pierre Saint Martin (Pyrénées), gouffre Berger (Vercors), Picos de Europa (Espagne), Cantabriques (Espagne)...

"-Non seulement ils passent leurs dimanches dans le noir, mais en plus ils plongent ces galeries inondées que l'on nomme siphons."
C'est la vision que tout néophyte peut avoir. Mais comment peut-il en être autrement ? A l'exception des très médiatiques secours, la spéléologie reste une activité discrète. Pourtant, ses facettes sont multiples et souvent insoupçonnées.

L'organisation d'une plongée spéléo, c'est d'abord une préparation minutieuse : du matériel et son emballage pour le transport, des hommes et la gestion des déplacements, des temps de progression, d'attente... Souvent, après des semaines d'organisation, le jour "J".
Au petit jour, les centaines de kilogramme de matériel sortent des coffres et sont répartis aux différents spéléos sherpas. Car sans une solide équipe de spéléos capables d'acheminer de lourdes charges jusqu'au siphon, la plongée n'existe pas.
Une fois au bord du plan d'eau, le plongeur commence une longue phase d'équipement : les couches successives à enfiler pour lutter contre le froid, les lampes pour l'éclairage, les lourdes bouteilles d'air pour assurer l'autonomie de la respiration à l'aller, au retour et plus encore pour une marge de sécurité. Car le plongeur, une fois dans l'eau, ne peut compter que sur lui-même et son matériel. Pour cette raison, tout est doublé pour parer à toutes pannes. Le chemin du retour est assuré par un fil d'Ariane posé à l'aller. Après la plongée, il faut ressortir le matériel, refaire la route et se retrouver devant une bonne assiette pour faire le bilan. Combien de mètres de galeries nouvelles ? L'exploration est-elle encore possible ? Avons-nous le budget pour la tentative suivante ?...

le Spéléo-Club de Gap   

 
Présentation | Règlementation | Conseils de Pro | Enfants | Se préparer | S'équiper | S'informer | Jargon | Portrait | Technique

 

Consultez nos autres guides pratiques...

ETE   HIVER
Randonnée Via Ferrata Ski alpin
VTT Voile / Funboard Ski de fond
Alpinisme Rafting Raquettes
Escalade Canoë Kayak Ski de rando
Canyoning Parachutisme Cascades de glace
Nage en eaux vives Parapente  Snowboard
Course d'orientation Pêche  
Spéléologie Randonnée animaux  

 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com