Fort Queyras - Château-Ville-Vieille :: Alpes Guide - Les Hautes-Alpes
 
Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  




   
   
  Fort Queyras
Commune de Château-Ville-Vieille

En partenariat avec : CAUE des Hautes-Alpes




 Joyau de l'architecture militaire, Fort Queyras remonte à des temps très anciens. Dès le moyen-âge, un château bâti sur le verrou glaciaire qui barre la route du Guil, avait pour fonction de défendre le Queyras contre l'intrusion des pillards venus de Provence.

L'ouvrage visible aujourd'hui est le résultat de nombreux remaniements dont ceux de Vauban réalisés en 1700. Par sa position stratégique, sur un rocher fermant comme un verrou la combe du Guil, on peut penser qu'à l'époque romaine déjà, se trouvait à cet endroit une forteresse. C'est à partir de 1265 qu'apparaît véritablement un château-fort sur cet éperon rocheux, construit par les Comtes d'Albon, maîtres et seigneurs du Briançonnais au XIe siècle. Par la suite, le château subit de nombreuses modifications dans ses défenses, lors des guerres entre le Dauphiné et la Provence au XIVe siècle, avant d'incessantes transformations aux XVe et XVIe siècles. En outre, il servait de prison aux bandits, notables et consuls locaux, de même qu'aux femmes accusées de sorcellerie ou de magie, avant qu'elles ne soient jugées et brûlées ! Après un ordre de rasement en 1633 du Conseil du Roi, ordre annulé, le château joue un rôle prépondérant au XVIIe siècle face aux mouvements de troupes. Grâce à Vauban et Catinat, une proposition de transformation des moyens de défense est envoyée au directeur général des fortifications. Jusqu'en 1742, les travaux sont donc engagés, un ouvrage pouvant accueillir 2 à 3000 hommes de troupes. Au XIXe siècle, le fort n'ayant plus d'intérêt, il est abandonné puis consolidé en 1930.

 
 

 

 


 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com