Eglise Saint-Marcellin - Névache :: Alpes Guide - Les Hautes-Alpes
 
Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  




   
   
  Eglise Saint-Marcellin
Commune de Névache

En partenariat avec : CAUE des Hautes-Alpes


3 photos  
 

 Voici l'édifice le plus important de cette vallée de la Clarée. Au centre du bourg principal de Névache (quartier de la ville-haute), l'église Saint-Marcellin attire l'attention, avec son clocher "roman-lombard" dressant sa flèche vers le ciel et les sommets.

Placée jadis sous le vocable de Saint-Pélade, on connaît pas précisément la date de construction de cette église. D'après les inscriptions recueillies sur place, le bâtiment actuel a été probablement fondé vers le XVe siècle sous l'impulsion de l'autorité royale (Charles VIII) et ce à l'emplacement d'un édifice plus ancien. Placée ensuite sous le vocable de Saint-Marcellin, premier Evêque d'Embrun, elle se compose d'une nef avec deux travées voûtées d'ogives, puis dans le prolongement, un choeur couvert d'un croisé d'ogives également. Si une chapelle latérale se trouve à gauche en avant du choeur, on peut noter en face, dans les soubassements du clocher, une porte de fer forgé, donnant accès à une petite pièce, faisant office de prison jusqu'en 1600 puis de salle d'archives sous la Révolution, avant d'abriter aujourd'hui dans une vitrine, le trésor de l'église (constitué de divers objets religieux dont une pyxide du XIe siècle renfermant les reliques de consécration de l'autel). Outre un mobilier extrêmement riche dont des fonts baptismaux du XVIIe siècle (à gauche de l'entrée), un retable baroque exceptionnellement sculpté dans du bois de mélèze, doré à la feuille, encadrant les représentations de Saint-Marcellin et Saint-Pélade (XVIIIe siècle), divers tableaux et statues de bois polychromes ou une tribune en mélèze de 1537, l'intérêt du bâtiment réside aussi dans son portail occidental par lequel on entre dans le sanctuaire. Ce dernier est composé d'une porte ouvragée en pin cembro de 1498 (parmi les panneaux décoratifs, on y voit en haut à droite, la descente de croix, un Christ en majesté entouré de la Vierge et de St-Joseph, Saint-Antoine ermite et Saint-Marcellin au centre). Ce portail roman en plein cintre est aussi doté d'un tympan avec une fresque du XVe siècle relatant l'Annonciation. A droite, donnant sur le cimetière, un second portail propose d'autres peintures dont une Adoration des Mages sur le tympan. L'église Saint-Marcellin est enfin décorée sur le clocher, d'un cadran solaire du XIXe siècle sur sa face sud.

 L'accès à l'église se fait à pied depuis un parking situé à 300 mètres de là. Ouverte tous les jours de la semaine, mais uniquement le week-end durant la saison hivernale.
 

 

 


 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com