Abbaye Notre-Dame de Boscodon - Crots :: Alpes Guide - Les Hautes-Alpes
 
Sports et loisirs Nature | Topos | Destinations | Thèmes | Hébergements et séjours
Stations de ski | Annuaire | Plein les yeux | Agenda 05 | Webcams | Comment venir | Boutique

  




   
   
  Abbaye Notre-Dame de Boscodon
Commune de Crots

En partenariat avec : CAUE des Hautes-Alpes


8 photos  
 

 L'abbaye de Boscodon, créée en 1142, est probablement la plus connue des abbayes de la région. Au milieu d'un vallon verdoyant, au coeur d'une très belle forêt domaniale, proche du Grand Morgon, voici ce que l'on peut considérer comme l'un des chefs-d'œuvre de l'architecture religieuse locale.

Fondée en 1130 par Guillaume de Montmirail qui donna à des ermites cette forêt de Boscodon, l'abbaye fut 12 ans plus tard affiliée à l'Ordre de Chalais en Chartreuse et devint l'abbaye la plus importante de l'ordre et ce sous l'impulsion de l'abbé Guigues de Revel. Vivant de l'exploitation forestière et de l'élevage, l'abbaye de Boscodon avait également dans le département pour abbayes "filles" celles de Clairecombe et Clausonne (Buëch), ainsi que le prieuré de Saint-Maurice de Valserres. C'est à la fin du XIVe siècle, après deux destructions en vingt ans par les Provençaux, qu'elle s'unit à l'abbaye bénédictine Saint-Michel de la Cluse en Piémont. Bien que cette union dura seulement quelques années, Boscodon resta Bénédictine. Détruite plus tard par les Guerres de Religion, elle retrouva sa vigueur au XVIIe siècle et sera reconsacrée en 1628. Les troupes d'Amédée de Savoie l'endommagèrent à nouveau à la fin du XVIIe siècle, mais elle fut de nouveau reconstruite. La conventualité fut dissoute en 1769 et ses biens unis à l'archevêché d'Embrun. Vendue comme Bien National en 1791, l'abbaye devint pendant 200 ans un hameau rural très peuplé mais qui perdit de son dynamisme au milieu du XXe siècle. En 1972, l'association des amis de l'abbaye de Boscodon se constitua pour la rendre à sa vocation première et elle fut classée Monument Historique en 1974. L'association est aujourd'hui propriétaire uniquement des bâtiments entourant le cloître. Une communauté de religieuses dominicaines anime les lieux. L'architecture de Boscodon est proche de l'art cistercien primitif. Elle est d'un style roman très pur. L'abbatiale en forme de croix latine est composée d'une nef sans collatéral, formant quatre travées voûtées en berceau légèrement brisé avec un transept bas. Le choeur et la chapelle de chaque transept ont un chevet plat. l'édifice est éclairé par vingt baies diffusant une magnifique clarté à tout moment de la journée. Le clocher de l'abbatiale, démonté vers 1880, sera bientôt reconstruit et retrouvera la cloche qui lui a été rendue en 1992 par la municipalité de Crots. Dans l'aile des moines, qui prolonge le transept sud, se trouvent : la sacristie avec la chapelle Saint-Firmin, la salle du chapitre, le passage des moines et l'ancienne salle des moines qui a été plus tard transformée en réfectoire. Les niveaux supérieurs servent de résidence à la communauté religieuse. L'aile des convers a disparu dans son élévation et à l'ouest se trouvait depuis le XVe siècle un bâtiment qui fut d'abord un grand cellier voûté , transformé au XVIe siècle en cinq logis pour les moines qui avaient un office. Détruite en 1774 dans son élévation, cette aile a été récemment restaurée et sert désormais d'espace d'accueil pour les visiteurs. Les galeries du cloître qui avaient été considérablement transformées au cours des siècles, ont elles aussi disparu. Mais les nombreux fragments lapidaires retrouvés et les fondations du mur-bahut pourront sans doute un jour permettre sa restitution. L'abbaye de Boscodon est aujourd'hui un monument incontournable de l'architecture religieuse, mais aussi un lieu de prière et de recueillement à découvrir ou à redécouvrir.

 Ouverte tous les jours. Pour les groupes, uniquement sur rendez-vous. Renseignements sur place auprès de la Communauté religieuse de Boscodon.
 

 

 


 
   
Copyright 2001-2013 - Alpesguide - Tél : 04 92 43 27 27 - info@alpes-guide.com